De l’approche généraliste de la Licence à la spécialisation en Master, quelles sont les matières présentent dans les études de droit ? À quelles spécialités pouvez-vous prétendre à partir de votre 4ème année ? L’Établissement d’enseignement supérieur privé Capavocat fait le point.

La Licence de droit : première étape vers l’examen d’avocat

L1 droit, L2 puis L3 : les études de droit, pendant les premières années, ont pour ambition d’enseigner à l’étudiant ce qu’est le droit. La Licence en droit va poser les bases du cursus juridique pour permettre à l’étudiant de savoir exactement quelles sont les règles de droit et comment est organisé le système juridique français. En troisième année, c’est-à-dire en Licence 3 de droit, l’étudiant va commencer à se spécialiser : en vue de son Master, il va devoir se questionner sur sa sensibilité et évaluer s’il se sent plus privatiste que publiciste.

Ces deux sensibilités se retrouveront par la suite chez les avocats qui seront soit privatistes (pour le traitement des relations entre particuliers), soit publicistes (pour le traitement des relations entre l’État et les particuliers).

Les matières des études de droit pendant la Licence

Quel que soit l’établissement auprès duquel est inscrit le candidat, le programme de la Licence de droit inclut l’étude des matières suivantes :

  • le droit constitutionnel ;
  • le droit international ;
  • le droit des sociétés ;
  • le droit privé ;
  • le droit du travail ;
  • le droit fiscal ;
  • le droit civil ;
  • le droit administratif ;
  • l’histoire du droit ;
  • la sociologie ;
  • la procédure pénale ;
  • les finances publiques ;
  • la sociologie.

Des cours de langue et d’informatique font également partie du programme en faculté de droit.

À noter : il est en outre possible d’effectuer des stages dès la Licence, voire d’opter pour une ou plusieurs années en alternance afin d’acquérir de l’expérience en milieu professionnel, ces stages peuvent se faire au sein de cabinets d’avocat, toujours enclin à travailler avec des stagiaires. Ainsi, vous pourrez tout au long de votre parcours universitaire multiplier les stages en cabinet d’avocats, afin d’affiner votre choix de spécialisation et de conforter votre orientation professionnelle future.

Comment intégrer une Licence en droit ?

S’inscrire en Licence 1 de droit passe nécessairement par la plateforme Parcoursup. Désormais, les Universités peuvent vérifier l’adéquation entre le profil des candidats et le contenu de la Licence visée ; en cas de capacité d’accueil insuffisante, ces facultés proposeront les places en priorité aux postulants ayant, a priori, les meilleures chances d’y réussir. Parmi les prérequis pour suivre des cours de droit en L1, le candidat doit :

  • avoir suivi le module « Découverte du droit », qui livre un aperçu du contenu des études de droit;
  • maîtriser la langue française à l’oral comme à l’écrit ;
  • avoir répondu à un questionnaire d’auto-évaluation, condition de recevabilité du dossier : disponible en ligne, il débouche sur une attestation qui sera à joindre au dossier de candidature (mais la note sera connue uniquement du candidat et non de l’université).

Les cours de droit en Master : vers la spécialisation en vue de la préparation à l’examen d’entrée au CRFPA

Pendant toute la durée de la Licence de droit, le programme est généraliste. Ce n’est plus le cas dès l’arrivée en Master.

Le Master 1 : une myriade de spécialisations

Il existe des dizaines de Master 1, parmi lesquels figurent par exemple :

  • le Master en droit public ;
  • le Master en droit privé ;
  • le Master en droit des affaires ;
  • le Master en droit des entreprises ;
  • le Master en droit européen ;
  • le Master en droit international ;
  • le Master en droit de la santé ;
  • le Master en droit de l’immobilier.

 

Chaque Master 1 compte à son tour des spécialisations. Le Master en droit public, par exemple, peut se décliner en :

  • droit public général ;
  • droit public des affaires ;
  • droit et gestion des collectivités territoriales.

 

Les enseignements diffèrent d’une spécialité à l’autre, mais également d’une université à une autre. Ainsi, lorsqu’un étudiant choisit une faculté pour son Master, il doit prendre en considération un double facteur :

  • le premier : l’université visée assure-t-elle le Master souhaité ?
  • le deuxième : qu’est-ce qui différencie, pour une même spécialité, le programme de telle université par rapport à une autre ?

Le Master 2 professionnel et le Master 2 recherche

Les mentions de Master 2 sont très nombreuses, certaines étant bien plus pointues que d’autres. Un Master 2 professionnel inclut un stage obligatoire lors du second semestre. Le Master 2 recherche, pour sa part, prépare à la recherche, aux concours, et aux examens conduisant à des professions judiciaires, mais aussi à toutes les professions en lien avec la spécialité choisie. Les différences fondamentales avec le Master professionnel sont :

  • un plus faible volume horaire d’enseignements ;
  • l’absence de stage obligatoire ;
  • la rédaction d’un mémoire de recherche.

Comment s’inscrire en Master de droit ?

Le Master 1 est ouvert de droit à tout titulaire d’une Licence de droit. Les autres étudiants sont sélectionnés par dossier de candidature. En revanche, la sélection des étudiants postulant à un Master 2 est nettement plus drastique.

Optimiser ses chances d’admission en deuxième année de Master de droit implique de prêter une grande attention au choix de ses options pendant le Master 1, mais également dès la Licence : celles-ci doivent, le plus possible, être en adéquation avec la spécialisation du Master visé.

Les débouchés des études de droit

Apprendre le droit mène à de très nombreux débouchés. Votre diplôme en poche, vous pouvez en effet ambitionner de :

  • devenir avocat: vous devrez présenter l’examen d’entrée au CRFPA (ou Pré-Capa)  avant de passer votre Capa, certificat qui vous permettra d’exercer le métier d’avocat. Capavocat possède une véritable expertise pédagogique dans la préparation de cet examen, trop souvent assimilé à un concours d’avocat.
  • faire carrière dans le secteur privé : un emploi de juriste en entreprise vous amènera, par exemple, à vérifier la légalité des contrats et à assurer à tout moment un rôle de conseil juridique. De plus en plus d’entreprises sélectionnent les candidats sur la préparation à l’examen d’entrée au CRFPA. Cette formation à l’examen du Pré-Capa assurée par Capavocat est actuellement très recherchée et appréciée des recruteurs au sein des grandes entreprises.
  • devenir auxiliaire de justice : commissaire-priseur, greffier, officier de police, médiateur judiciaire, huissier de justice, notaire…
  • devenir magistrat : vous devrez suivre une formation à l’ENM à l’issue d’un concours particulièrement sélectif.
  • faire carrière dans la fonction publique.

Référence des préparations aux examens d’avocat, l’Établissement d’enseignement supérieur privé Capavocat détaille sur son site internet les débouchés après des études de droit.

Nous contacter :





LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • première année de droit programme
  • réussir sa première année de droit
  • licence de droit débouchés